Séance du 5 mars : Autour des Exercices spirituels d’Ignace de Loyola et de la pratique psychanalytique, avec Léo Botton (EHESS)

Mardi 5 mars, de 17h à 19h en salle Alphonse Dupront (10 rue Monsieur le Prince, 75006 Paris) aura lieu la seconde séance de l’atelier doctoral co-organisé par les doctorants du CEIFR et du CARE-CRH, qui a pour but de préparer la journée d’études « Sacrés liens ! » du 21 mai 2013.

Nous accueillerons Léo Botton, doctorant au CARE-CRH sous la direction de Pierre-Antoine Fabre qui sera notre discutant à cette occasion, pour échanger autour d’un exposé intitulé « Les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola et la pratique psychanalytique : Tentative de distinction du lien et du non-lien entre deux pratiques de soi hétérogènes », dont voici la présentation :

Suite à l’édition des cours de Michel Foucault au Collège de France, notamment l’année 1981-1982 titrée L’herméneutique du sujet [1]et la récente publication des leçons donnés à l’Université de Louvain en 1981 portant sur le Mal faire et le dire vrai[2], la notion de régime de véridiction a fait son entrée dans le langage des sciences sociales pour désigner les différentes manifestations socio-historiques des techniques du dire vrai.

Ainsi, nous pourrions considérer la pratique des Exercices spirituels d’Ignace de Loyola (1491-1556) comme faisant partie d’un nouveau régime de véridiction, celui de la direction spirituelle moderne jésuite. Or, cette praxis ignacienne a su survivre à notre monde contemporain pour se voir encore aujourd’hui dispensée malgré la sécularisation incontestable de nos sociétés européennes. Nous pourrions également considérer la pratique psychanalytique comme un régime de véridiction contemporain qui se voit non pas mis en concurrence mais coexister au côté de la direction spirituelle jésuite. Deux pratiques de soi distinctes, la pratique des Exercices spirituels, religieuse et spirituelle, et la pratique psychanalytique, laïque et thérapeutique, qui vont pourtant connaître un moment d’interaction entre les années 1950 et 1980 qui verront plusieurs acteurs du champ spirituel jésuite s’investir en psychanalyse notamment au sein de l’Ecole Freudienne de Paris fondée par Jacques Lacan en 1964. Des figures telles Louis Beirnaert, François Roustang ou Michel de Certeau pourront ainsi passer d’un champ à l’autre et proposer des contributions insistant sur le lien entre ces deux pratiques de soi que sont la pratique des Exercices spirituels et la pratique psychanalytique.

Selon Michel Foucault, la psychanalyse peinerait à identifier son statut puisque elle n’a pas su se penser « dans le tranchant historique de la spiritualité et de ses exigences ». Ni psychologie, ni art, ni religion, ni même science, elle nous propose une nouvelle praxis de soi où le sujet opère sur lui-même les transformations nécessaires pour accéder à sa vérité via un autre. Autant de caractéristiques qui, pour l’historien de l’Herméneutique du sujet, mériteraient que la pratique psychanalytique soit intégrée et réfléchie à l’aune d’une histoire des pratiques spirituelles, renvoyant tout autant à l’histoire des pratiques de soi philosophiques antiques, qu’aux pratiques de soi de l’Occident chrétien. Cette proposition foucaldienne résonne comme une invitation à réfléchir le lien supposé entre pratique psychanalytique et pratique spirituelle, voie dans laquelle se sont essayés quelques auteurs contemporains[3].

Nous nous proposerons donc, lors de cet atelier, de mettre en regard la pratique de soi que constituent les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola et la pratique psychanalytique afin de mettre en lumière les liens éventuels entre ces deux praxis tout comme ce qui les distingue et s’imposera à nous comme non-lien entre la thérapeutique d’origine freudienne et la direction spirituelle ignatienne.

Bibliographie

D’un lien entre pratique spirituelle et pratique psychanalytique

Allouch Jean, La psychanalyse est-elle un exercice spirituel?: réponse à Michel Foucault, EPEL, 2007, 112 p.

Arènes Jacques, La quête spirituelle hier et aujourd’hui: Un point de vue psychanalytique, Cerf, 2011, 400 p.

Beirnaert Louis, Aux frontières de l’acte analytique: la Bible, saint Ignace, Freud et Lacan, Seuil, 1987, 268 p.

Lemoine Laurent, Vérité et désir: Expérience spirituelle et expérience psychanalytique, Cerf, 2010, 208 p.

 

Religion et psychanalyse : réception et distanciation

Desmazières Agnès, L’inconscient au paradis: Comment les catholiques ont reçu la psychanalyse (1920-1965), Payot, 2011, 271 p.

Julien Philippe, La psychanalyse et le religieux: Freud – Jung – Lacan, Cerf, 2008, 100 p.

Freud Sigmund et Pfister Oskar, Correspondance avec le pasteur Pfister: 1909-1939, Gallimard, 1991, 209 p.

 

Bibliographie sommaire portant sur les Exercices Spirituels

Les Exercices spirituels, Paris, Desclée De Brouwer Bellarmin, Collection Christus Essais, 1986, 296 pages.

Demoustier Adrien, Les « Exercices Spirituels » de Saint Ignace de Loyola: lecture et pratique d’un texte, Facultés Jésuites de Paris, 2006, 521 p.

Fessard Gaston, La dialectique des Exercices spirituels de Saint Ignace de Loyola, Aubier, 1956, 382 p.

Guillermou Alain, Saint Ignace de Loyola: Et la Compagnie de Jésus, Éd. du Seuil, 2007, 206 p.

Thomas Joseph, Le secret des jésuites: les Exercices spirituels, Desclée de Brouwer, 1984, 224 p.

 

 

 


[1] Foucault Michel, L’herméneutique du sujet: cours au Collège de France (1981-1982), Gallimard, 2001, 568 p.

[2] Foucault Michel, Mal faire, dire vrai, fonction de l’aveu en justice, Presses université de Louvain, 2012, 383 p.

[3] Allouch Jean, La psychanalyse est-elle un exercice spirituel?: réponse à Michel Foucault, EPEL, 2007, 112 p.

Arènes Jacques, La quête spirituelle hier et aujourd’hui: Un point de vue psychanalytique, Cerf, 2011, 400 p.

Lemoine Laurent, Vérité et désir: Expérience spirituelle et expérience psychanalytique, Cerf, 2010, 208 p.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *